Guillaume Belmas

Guillaume Belmas

Windows Azure
France
C’est en 2001 que j’ai découvert l’univers Microsoft : j’étais étudiant dans une école d’ingénieur pas vraiment orientée vers les technologies MS quand j’ai vu pour la première fois Visual Studio et la toute première version beta du framework .NET en action. Je suis tombé dedans et n’en suis jamais sorti depuis !
 
A l’époque, tout comme aujourd’hui, Internet et les communautés ont été un vecteur essentiel de ma montée en compétence sur ces technologies de développement. Ayant la chance d’avoir eu en plus un groupe de collègue de promo qui eux aussi se sont mis à .NET, l’entraide et l’échange a vraiment été au cœur de mon apprentissage. Tout ce que nous ne savions pas, nous l’avons découvert sur Internet : newsgroups, forums, blogs… C’est une mine de savoir impressionnante qui était à portée de clavier. C’est notamment au travers des sites et des blogs du réseau CodeS-Sources que j’ai appris puis partagé à mon tour. En plus, d’échanger, de s’entraider et de débattre sur plusieurs sujets, ça a été l’occasion de rencontrer des passionnés de technologies notamment lors des évènements comme les DevDays. Certains d’entre eux sont devenus par la suite des collègues de boulot et même des amis pour certains.
 
Mais c’est à partir de 2003 et notamment 2004 que mon engagement dans les communautés a pris un tournant majeur. J’ai à l’époque participé à ce qu’on appelle aujourd’hui communément un « hackathon »: Unlimited Coding. Imaginé et conduit en France pour la première fois par Microsoft, « Unlimited Coding » a été la toute première édition de la compétition internationale que l’on connait sous le nom d’Imagine Cup dont la 11ème édition se déroule en ce moment-même. Un weekend de coding non-stop dans un cadre exceptionnel, les meilleurs étudiants des plus grandes écoles d’informatique: c’est ça le début d’Imagine Cup. Arrivé 2ème en 2003 puis 1er en 2004 avec mon équipe, j’ai eu la chance de partir en finale mondiale au Brésil pour défendre les couleurs de la France. Mission accomplie puisque nous avons remporté la compétition en juillet 2004 !
 
Cette expérience a été inoubliable : ce que j’ai vécu au niveau Français, je l’ai vécu puissance 1000 lors de la finale mondiale. Rencontrer tant de gens brillants est très impressionnant et très excitant en même temps. A mon retour, je me suis dit que je devais partager cette expérience et surtout aider tous les étudiants qui voulaient participer à cette aventure pour qu’ils puissent eux aussi vivre cette expérience unique. J’ai donc continué de blogguer et j’ai eu l’occasion d’animer des conférences techniques autour de .NET, de Visual Studio mais aussi d’Imagine Cup. Cette compétition gagnait vraiment à être connue et je n’ai pas hésité une seule seconde à aller dans plusieurs écoles en région parisienne mais aussi ailleurs en France pour faire découvrir cette opportunité à un maximum d’étudiants en informatique. Dès 2006, Microsoft France mais aussi Microsoft Corp m’ont offert une opportunité tout aussi folle que la première : faire partie de l’équipe organisatrice d’Imagine Cup. Au-delà des responsabilités et de l’investissement personnel que cela implique, j’ai réellement pu m’investir encore plus dans la compétition et participer à son évolution. Passer du coté juge est impressionnant et inspire le respect: autant de projets innovants et de passion réunis en un seul endroit, il n’y a qu’à l’Imagine Cup que l’on peut voir ça ! Aujourd’hui encore, je suis toujours aussi bluffé par l’innovation qu’on peut trouver dans certains projets !
 
Mon implication dans Imagine Cup se fait tout au long de l’année: aider chaque équipe à travailler son projet (aussi bien au niveau de la technique qu’au niveau de l’idée en elle-même) est un travail de longue haleine. Les temps forts de la compétition comme par exemple le « bootcamp » sont aussi l’occasion de donner des sessions sur des sujets techniques pour les aider à aller plus rapidement plus loin dans leur projet. La plus belle récompense de est de voir un projet passer d’une simple idée à l’état de projet abouti voire même en montage de startup pour certains !
 
Parallèlement à Imagine Cup, mon travail de consultant m’a permis de découvrir des sujets et des technologies passionnantes dans lesquels je me suis investi bien au-delà de mes heures de travail : .NET pour commencer, puis Team Foundation Server et la suite ALM de Visual Studio en 2005 et Windows Azure en 2008. A chaque fois, je suis tombé sous le charme de la technologie et de son potentiel… et à chaque fois j’ai suivi la même logique : découvrir, apprendre et partager. Pour tout cela, j’ai eu le grand privilège d’être nommé MVP tour à tour sur ces technologies dès octobre 2004.
 
Etre MVP n’est pas une fin en soit, au contraire, c’est le début d’une collaboration encore plus intense et intéressante avec des personnes passionnées et expertes sur leur domaine. L’esprit communautaire fait régner une ambiance très sympa et bon enfant entre les MVP mais pour autant l’entraide est omniprésente au sein de cette grande famille.
 
La communauté des MVP et notamment le grand rassemblement du MVP Summit est comparable à Imagine Cup : un grand rassemblement de passionnés et experts sur leurs technologies respectives au
niveau mondial ! En plus des échanges entre MVP, le titre de MVP prend une toute autre dimension lors des échanges avec les groupes produits. Ce point est probablement le plus significatif de l’importance de ce titre pour Microsoft : les échanges ne sont pas de simples courtoisies mais de vraies discussions constructives sur les aspects futurs d’une technologie ou d’un produit. En 9 ans, j’ai eu l’honneur de participer à plusieurs discussions très structurantes pour des équipes produits et j’ai pu en voir les bénéfices de ces échange dès les versions suivantes.
 
Passion, partage et entraide, voici ce qui résume le statut MVP !
Contact
Guillaume Belmas